Pour les amoureux de la science, ce qu’on peut observer sur la terre est assez fascinant. Cependant, la terre n’a pas que son atmosphère externe à offrir. Elle possède bien plus de choses à explorer en son sein. Dans cet article, nous vous amenons à la découverte de la structure de la terre.

La croûte de terre

La croûte de la terre est la partie de cette planète dont nous sommes le plus en contact. Il s’agit de sa partie solide et rocheuse. En fonction des milieux, cette couche supérieure et froide de la terre peut avoir soit 5 km d’épaisseur soit 80 km d’épaisseur et plus. En réalité, les endroits où cette couche est plus mince sont les fonds océaniques. Par contre, les endroits où elle est la plus épaisse sont les continents. C’est pour cela qu’on parle de croûte océanique et de croûte continentale.

Cette couche la terre associer à l’atmosphère qui l’entoure est normée lithosphère. Au fur et à mesure qu’on s’étend vers les profondeurs de la terre, on note une température d’environnement de plus en plus hostile à la vie. Il est possible de monter jusqu’à 500 °C.

Le manteau de la terre

En évoluant dans les profondeurs de la terre, juste après la croûte terrestre on tombe sur le manteau. C’est une partie de la terre qui est constituée de deux sections, l’une inférieure et l’autre supérieur. On distingue ces deux parties du manteau à cause de la zone de transition qui existe entre les deux. Cette zone se situe à plus de 400 km de la surface de la Terre.

En clair, le manteau de terre est fait de roche légèrement solide, dense et très chaude. Pour un positionnement à près de 2900 km, il faut s’attendre à une température de près de 3000 °C. Il constitue la plus grande portion de la terre en termes de volume.

Le noyau de la Terre

Enfin la partie la plus profonde de la terre : le noyau de la Terre. Encore appelé le centre de la Terre, le noyau de notre chère planète est fait de deux couches. Un peu comme pour le manteau, nous avons une couche externe et une couche interne. Cette énorme balle appelée “noyau” est constituée de fer et de nickel à l’état liquide. C’est d’elle que provient la chaleur de la terre.